Poêle à bois

Où placer idéalement un poêle chez soi ?

Au-delà de son charme qui le rend de plus en plus populaire, le poêle présente des avantages écologiques et économiques. Il permet de réduire sa facture de chauffage, mais seulement à condition de savoir optimiser son rendement en le positionnant correctement chez soi. Avant de poser un poêle chez soi, il faut donc réfléchir à son emplacement et, de préférence, en discuter avec un professionnel.

Dans quelle pièce placer son poêle ?

À cette question, il y a une réponse très simple. Pour profiter de son poêle au maximum, il faut le placer dans une pièce où on se trouve le plus souvent possible. Aussi bien pour profiter de sa chaleur que de l’ambiance qu’il dégage. Cependant, on se rend rapidement compte que toutes les pièces dans lesquelles nous passons du temps ne peuvent pas accueillir un poêle à bois.

Effectivement, la cuisine n’en a pas besoin. L’électroménager sur place participe d’ailleurs souvent à la chauffer quand on y est. Les salles de bains non plus, même si on y passe beaucoup de temps, n’en ont pas vraiment besoin. L’idéal, c’est donc de placer son poêle à bois dans une chambre ou une pièce à vivre comme le salon ou la salle à manger.

Faut-il mettre un poêle à bois dans sa chambre ?

Beaucoup de particuliers hésitent à mettre un poêle à bois dans leur chambre pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’ils doutent de l’utilité d’un poêle dans cette pièce. Pourtant, nous passons effectivement beaucoup de temps dans la chambre et il peut s’avérer très agréable d’y profiter d’une ambiance de ce genre et de la chaleur qu’il dégage.

Néanmoins, il est vrai que la température idéale d’une chambre pour y dormir ne dépasse généralement pas 20 degrés. Certaines personnes sont très sensibles à la chaleur quand ils dorment et ont besoin de frais pour s’endormir plus facilement. Le poêle peut alors les effrayer un peu. Pourtant, la chaleur du poêle est justement facile à contrôler, plutôt diffuse et ne dure pas continuellement toute la nuit. Elle s’adapte donc bien aux besoins d’une chambre.

Faire des économies en profitant des conduits déjà installés

Pour finir, quand on choisit d’installer son poêle à bois, il faut également prendre en compte la position des conduits d’évacuation s’ils existent. Si votre logement dispose déjà de plusieurs conduits d’aération et d’évacuation, vous avez tout intérêt à profiter de leur présence pour vous éviter des travaux importants sur votre toiture.

Néanmoins, rien ne vous oblige à utiliser ces conduits. S’il n’y en a pas ou que vous avez une idée très précise de l’endroit où vous voudriez placer votre poêle, vous pouvez toujours faire installer de nouveaux conduits d’évacuation, à condition évidemment de respecter les normes en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *