Les types de bois et leurs utilisations.

Le bois est aujourd’hui l’un des combustibles les plus prisés pour ses nombreux avantages : écologique, économique et doté d’un fort pouvoir calorifique, il permet la création d’une chaleur douce et agréable que de nombreux foyers plébiscitent. Toutefois, bien choisir son bois en fonction de son équipement de chauffage et de ses diverses propriétés est essentiel, afin de profiter de tous ses aspects positifs.

Les granulés

Les granulés de bois (aussi appelés pellets) sont de petits cylindres obtenus grâce à de la sciure (longtemps considérée comme un déchet inexploitable du bois) et des copeaux de bois compressés. Les pellets peuvent être composés de diverses essences, principalement des résineux : le sapin, le pin ou l’épicéa, par exemple. Généralement, les granulés sont utilisés aussi bien dans les poêles adaptés que dans les chaudières à bois.

Les granulés de bois sont conditionnés dans des sacs, même s’ils sont également disponibles en vrac dans certaines enseignes. L’avantage de ce type de conditionnement réside dans son stockage. En effet, il peut être rangé n’importe où dans la maison, à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ainsi, il évite la dégradation des granulés.

Si vous êtes à la recherche d’une solution écologique pour chauffer votre maison, le poêle ou la chaudière à pellets sont des équipements à conseiller. Ces combustibles sont écologiques, puisqu’ils utilisent les déchets provenant de la transformation du bois et possèdent une empreinte carbone neutre. D’autre part, les émissions produites par les équipements de chauffage au bois sont relativement faibles. Enfin, précisons également que les granulés constituent une alternative de chauffage économique. Peu onéreux à l’achat, ils bénéficient d’une TVA réduite de 10%.

Les divers types de bûches

Les bûches se déclinent en plusieurs variétés, toutes disposant de leurs caractéristiques propres. Le bois bûche classique, qui peut être utilisée aussi bien dans une poêle, dans un insert ou une cheminée et la bûche calorifique, étudiée pour produire plus de chaleur qu’une bûche traditionnelle.

Les bûches en stères

Les bûches fournies en stères sont directement issues de l’arbre. S’il est possible de se fournir en bois de chauffage auprès des scieries, il est préférable de se tourner vers les fabricants vous proposant des bûches sèches. Le séchage permet d’évacuer un maximum d’humidité et ainsi d’améliorer le rendement du bois. Grâce à ces bûches, il est possible de limiter la consommation d’environ 30%, ce qui n’est pas négligeable.

Le conditionnement de ce bois de chauffage se fait généralement sur palettes ou dans des cartons et l’unité de mesure est le stère, qui équivaut à un mètre cube. Les bûches sont adaptées pour les poêles à bois, les inserts, les cheminées et les chaudières prévues pour ce type de matériaux.

Les bûches calorifiques, ou bûchettes

Les bûches calorifiques, que l’on retrouve également sous la dénomination de bûchettes, bûches agglomérées, briquettes ou bois reconstitué, sont conçues pour produire un maximum de chaleur. Aussi, leur rendement est bien plus important que les bûches que nous avons vues précédemment.

Elles sont obtenues, comme les granulés, par le recyclage et la compression des copeaux de bois et de sciure non traités préalablement séchés. Aussi, la bûche calorifique est particulièrement écologique, puisque sa fabrication n’implique aucun liant ou autre produit chimique.

Ce type de bois de chauffage est capable de produire 4 fois plus de chaleur qu’une bûche classique, vous permettant ainsi de faire de belles économies et de limiter significativement votre consommation. D’autre part, il convient à un grand nombre d’appareils de chauffage : le poêle, l’insert, la cheminée et la chaudière à bois, ce qui le rend polyvalent et pratique. Cette solution permet de revaloriser les déchets, tout en assurant un chauffage de qualité.

Granulés, bois bûche ou bûche calorifique : que choisir ?

Ces trois types de combustibles possèdent chacun leurs avantages aussi, difficile de faire un choix. Plusieurs critères cependant vous permettront de vous faire une idée plus précise du matériau à privilégier.

  • L’humidité : le combustible plus sec de tous est de loin le granulé de bois, avec un taux d’humidité inférieur à 10%, contre un taux situé entre 10 et 12% pour la bûchette, et environ 20% pour le bois bûche.
  • Le stockage : là encore, les granulés conditionnés en sac offrent un stockage plus simple et surtout, un gain de place considérable. Le stockage des bûches calorifiques, s’il nécessite un espace plus grand, s’avère plus pratique que celui des bûches bois, beaucoup plus encombrantes.
  • Le pouvoir calorifique : les pellets ont un pouvoir calorifique légèrement plus important cependant, toutes les solutions que nous avons citées offrent les mêmes performances (environ 4 kWh/kg), à condition de choisir du bois bûche sec. En effet, le pouvoir calorifique d’une bûche classique non séchée est nettement moindre.
  • Le prix : si vous recherchez une solution de chauffage économique, tournez-vous vers le bois bûche. En effet, il est affiché à un prix compétitif de 3,6 centimes par kWh PCI, contre 6 pour les granulés et 8 pour les bûchettes.

Le bois et les galets d’allumage

Indispensables pour allumer un feu, le bois ou les galets d’allumage (aussi appelés allume-feu-) se placent au-dessus des bûches ou des granulés. Le galet se compose de cire ou d’huile végétale (même si certains produits sont moins « propre » et donc à déconseiller), alors que le bois d’allumage se constitue de petites bûchettes très sèches d’une dizaine de centimètres environ.

Ces deux solutions affichent des performances similaires. Aussi, pour faire un choix, prenez connaissance du prix d’achat : généralement, le prix du bois d’allumage au kilo est moins onéreux. Il est aussi proposé en plus grande quantité.